Caviste en interview #3 – Dorothée de Bières Cultes

4 boutiques, 5 employés, et une énergie folle… pour notre nouvelle interview de caviste nous rencontrons Dorothée, gérante des magasins Bières Cultes à Paris.

Une entrevue pleine de dynamisme !

Dorothée Van Agt

Les magasins Bières Cultes

Salut Dorothée,
Est-ce que c’est toi qui a créé Bières Cultes ?
Oui, c’était il y a dix ans avec deux associés. J’avais vingt trois ans. Maintenant je travaille quasi toute seule. Je m’occupe des ressources humaines, de la gestion des achats et de la communication !

Comment est-ce que tu gères tout ça ?
J’ai 5 employés.
Je n’ai jamais fait le calcul de mon nombre d’heures de travail, car c’est aléatoire… mais je suis en boutique trois jours par semaine et après il reste tout le travail administratif, passer les commandes, la gestion…
Moi ça m’éclate ! Après c’est aussi du stress, il faut tout le temps être au taqué !
Avoir une rotation suffisante au niveau des bières. Proposer des nouveautés, garder le contact avec les brasseurs, goûter beaucoup de bières… et rester dans l’air du temps pour être intéressant après dix ans car le client a besoin de découvrir.

Qu’est ce qui t’as donné envie de réaliser ce projet ?
Le manque !
Je viens du nord de la France, j’ai grandi à Bergues. Quand je suis arrivée à Paris il y a douze ans, c’était compliqué de trouver des bonnes bières. Il n’y avait que trois, quatre caves à l’époque dans Paris…

As-tu suivi une formation spécifique pour ouvrir les boutiques ?
Non, ça s’est fait très spontanément. J’avais un associé qui avait les compétences. Pour ma part, j’avais travaillé en RH chez Celio et Carglass.
Concernant la bière, je suis autodidacte. Au tout début, j’étais amatrice et j’ai appris au fur et à mesure en lisant les livres de Micheal Jackson, Melissa Cole et plus récemment les Saveurs Gastronomiques de la bière de Martin Thibault et David Lévesque Gendron. J’ai également assisté à des conférences de Philippe Wouters à Montréal ; c’est pour moi, comme un mentor.

Quelles ont été les grandes étapes de développement de Bières Cultes ?
Le premier Bières Cultes a été ouvert en novembre 2007, date de la création de l’entreprise. On a toujours été très spontanés. On a saisi les opportunités, mais en 2009, nous avions une réelle volonté d’ouvrir un nouvel espace pour appuyer le premier.
Après il y a eu Châtelet en 2011; on avait pu en ouvrir deux, pourquoi pas un troisième !
Et le dernier, c’est celui de Cardinal Lemoine en 2013. Le but était d’avoir un espace dégustation, échanger avec les gens, discuter avec les clients, proposer des événements.

caviste cardinal bieres cultes
Bieres Cultes Cardinal – 44 rue des Boulangers 75005 Paris

Au niveau du choix des bières, il y a des différences entre les 4 magasins ?
On garde le même esprit au niveau de la sélection de base. Après on s’adapte à la clientèle, mais cela ne représente que 5 à 10% de l’offre globale.

Une des premières choses que j’ai faites lorsque j’ai repris l’ensemble des magasins, c’est de mettre en avant les brasseries françaises. C’est important de mettre en avant les productions locales ! C’est vraiment en 2009, que j’ai observé un changement au niveau de la qualité de production des brasseries françaises.

Après, il ne s’agit pas non plus d’oublier “mes” bières belges. Elles ont une notoriété à ne pas négliger.

As-tu vu une évolution de ta clientèle ?
Elle s’ouvre de plus en plus. On vise une clientèle entre 25 et 45 ans, mais les tranches d’âges de notre clientèle s’élargissent. Les anciens sont contents de retrouver les bières qu’ils buvaient quand ils étaient plus jeunes.

Et concernant leurs préférences en terme de bière ?
Notre boulot c’est de faire évoluer leur goût, leur donner le choix ; car après, bien sûr, ce sont eux qui décident à la fin.
Et puis on a un choix qui est infini… Ça permet de proposer des choses innovantes, différentes, surprenantes ! Nous avons plein de clients curieux.
Ça montre l’intêret du consommateur pour le monde de la bière.

Aujourd’hui j’ai beaucoup plus de gens qui demandent de la IPA, par rapport aux autres types.

Est-ce une volonté de rester sur Paris, ou aimerais-tu ouvrir d’autres points de vente ?
Pourquoi pas !
Ça peut être un axe de développement, mais dans l’immédiat mon objectif est d’assurer la pérennité des premiers magasins.

Activités brassicoles

Es-tu également brasseuse ?
Oui, j’ai fait un peu de brassage amateur avec les Dudes & Beers. Ils m’ont un peu formée sur le brassage car je n’ai pas la patience de le faire chez moi toute seule.
J’ai également rencontré Benoît Ritzenthaler de la brasserie de la Pleine Lune; et on a brassé la « Gens de la Lune » dans sa brasserie (à l’époque c’était dix hectolitres).
Depuis, il y a eu la Sîneke avec la brasserie de la Seine, et la Kastanaia avec Jérôme de Crazy Hops.

Sineke brasserie de la lune crazy hops

Récemment, j’ai brassé avec Clémence Thibord (de la brasserie du même nom), Benoît Ritzenthaler, Marjorie de la brasserie Le Paradis, et … un invité surprise !!! Je garde le suspense, car le résultat sera à découvrir lors de la prochaine Paris Beer Week, le 11 mai chez Bières Cultes Cardinal !
Eh bien, nous avons hâte de découvrir ça !

Justement en parlant de brassage, est-ce que tu vends du matériel ou des matières premières ?
Je vends des kits de brassage B Maker.
Je trouve que le système de bidon est super pratique et la recette est plutôt bien pensée !
Pour moi, nous ne sommes pas assez spécialistes du brassage amateur pour bien conseiller, et d’autres le font déjà très bien. Du coup, donner accès au brassage à notre clientèle, via ces petits kits, c’est parfait ! Et j’ai envie de soutenir ce projet.

brasserie skumennQuelle est ta bière ou ta brasserie coup de cœur du moment ?
J’ai reçu ce matin la « Delhi Delhi », une double IPA fumée, je trouve ça top !
C’est de la brasserie rennaise Skumenn.
Il faut les suivre, ils font déjà de très bonnes choses !
Je les avais rencontrés lors de la deuxième Paris Beer Week et ils m’avaient parlé de leur projet.

En parlant de la Paris Beer Week, depuis combien de temps y participes-tu  ?
Je n’ai pas contribué à la création mais je suis dans le bureau de l’association (Bières et Papilles) depuis le début. J’ai participé à l’organisation de la première édition en 2014.

Quelles sont tes observations sur le marché de la bière ?
Ce que je peux regretter c’est que la bière en France reste chère. Si on arrivait à produire de bonnes petites « American Pale Ale » autour de 3.60€, ce serait génial ! Pour rendre accessible les bonnes bières il faudrait que les prix soient abordables aussi… mais je ne dis pas que c’est facile !

On trouve également des bières à plus de 20€ la bouteille….
Ce sont des bières de luxe et c’est bien qu’elles existent. Il en faut, le marché s’ouvre et c’est positif. Il faudrait maintenant qu’on soit capable de créer différentes gammes.

Tu proposes des petites expositions, c’est chouette ! Qui est l’artiste actuellement présent à la boutique de Cardinal Lemoine ?
Jhano était le premier artiste que l’on a exposé. Il était client au départ, et je lui ai demandé si ça l’intéressait de faire une exposition chez nous.

jhano
Les dessins de JHANO sont actuellement visibles à la boutique de Cardinal.

J’essaye de faire tourner, mais de rester dans le thème de la bière.
Avant, j’avais Rémy Ogez qui avait fait des photos dans une houblonnière.

Et pour terminer, as-tu une petite anecdote sur une des boutiques ?
C’est super plaisant de recroiser des gens à qui je vendais des bières il y a 10 ans !
C’est qu’on a su créer une envie, un besoin. Quand t’es dedans, t’es dedans !

Merci beaucoup Dorothée pour ton témoignage !

Les boutiques Bières Cultes

Découvrez 4 adresses sur Paris :

  • Châtelet
    14 rue des Halles – 75001 Paris
  • Cardinal (cet emplacement dispose d’un espace bar pour déguster sa bière sur place!)
    44 rue des Boulangers – 75005 Paris
  • Legendre
    25 rue Legendre – 75017 Paris
  • Damrémont
    40 rue Damrémont – 75018 Paris

Bières Cultes

N’hésitez pas à découvrir la sélection de Bières Cultes, Dorothée et son équipe sauront vous renseigner !

Une réflexion au sujet de « Caviste en interview #3 – Dorothée de Bières Cultes »

  1. Merci pour ce très bel article, je connais beaucoup mieux l’histoire et le développement de cette belle entreprise maintenant.

    Longue vie à Bières Cultes.

    Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *