Découvrez le BAL – Bière à Lille

Du nouveau dans le Nord de la France, Lille a (enfin) son festival de la bière !

Du 26 mars et jusqu’au 2 avril se déroule le BAL – Bière à  Lille ! Dégustations, conférences, concours de brassage amateur… c’est au total plus d’ une trentaine d’événements qui se déroulent actuellement dans la région lilloise !

My Community Beer a interrogé Charlie de l’association Culture B, qui nous présente le projet !

BAL bière à lille

A la découverte du BAL

Pouvez-vous nous présenter le BAL ?

Le BAL est le premier événement brassicole qui se déroule dans la Métropole Lilloise, il est composé de deux volets, le BAL de Printemps (26 mars – 2 avril) et le Grand BAL (date à définir aux alentours d’octobre). Pour l’édition de Printemps, qui consiste en une semaine d’animations dans les lieux partenaires de la Métropole, une trentaine d’établissements partenaires ont répondu présents, qu’il s’agisse de bars spécialisés dans la bière, de restaurants gastronomiques ou de brasseries. En tout, si l’on additionne les événements ponctuels et les événements permanents sur la semaine, nous avons environ 35 animations au programme qui vont de la balade à vélo, à l’inauguration de brasserie, en passant par des dégustations, des accords mets/bières, des conférences ou des rencontres avec des brasseurs.

Le Grand BAL quant à lui sera calqué sur le BAL de Printemps avec une semaine d’animations dans les lieux partenaires, mais comprendra en plus un événement de clôture sur un weekend entier, dans un lieu unique avec présence de stands de brasseurs, de stands de restauration. Nous souhaiterions aussi y inclure une dimension ludique, pourquoi pas avec différents ateliers.

Qui êtes-vous ? Qui est à l’origine du projet ?

Le projet est en fait né de deux « groupes » différents qui avaient tous deux une volonté et une vision similaire pour la mise en place d’un événement à Lille, qui se sont rejoints puis complétés avec de nouveaux membres.

Nous sommes tous issus du monde brassicole, mais via différents prismes puisque nous avons :

  • des communicants spécialisés dans la bière
  • des patrons ou gérants de bars et de cave à bières : Louise de « Beerstro » et « Fût et à Mesure  » qui est aussi secrétaire de Culture B ; Franck de « La Capsule » et « l’Abbaye des Saveurs » et Julien
  • des chargés d’événementiel et de tourisme brassicole : Charlie et Nicolas, de l’ « Échappée Bière » respectivement président et  trésorier de l’association
  • un animateur d’atelier de brassage : Maxime (At Home Bière)
  • et… un brasseur : Jean-Christophe Cambier, de la brasserie du même nom située à Croix !

Donc un panel assez complet de ce qu’il est possible de faire actuellement dans le secteur et qui nous permet d’avoir une palette de compétences et un réseau assez large pour la mise en place du BAL.

Depuis combien de temps existez-vous ? Comment est né le projet ?

L’association Culture B est très récente, puisqu’elle n’existe officiellement que depuis janvier dernier. Cependant nos échanges et le travail de réflexion ont débuté à l’été 2016. Cet événement est parti du constat très simple que quasiment toutes les grandes villes possédaient leur événement bière (sous diverses formes), sauf Lille, qui est pourtant, dans l’esprit du grand public, l’une des places fortes de la bière en France. Nous avons donc souhaité corriger cela en mettant en place notre événement.

Au départ, nous ne pensions faire qu’un tout petit BAL de Printemps avec uniquement les établissements appartenant aux membres de l’association et il s’avère que nous avons été un peu victimes de notre succès. Mais c’est bien, cela augure de bonnes choses pour la suite.



Quelles sont vos motivations ?

Alors tout d’abord il faut préciser que les membres de l’association n’ont rien à y gagner commercialement. Pour l’instant, l’organisation du BAL nous prend juste beaucoup de temps et d’investissement personnel. Après, notre motivation principale est de replacer Lille sur la carte de France de la bière. C’est un formidable levier de développement économique, commercial et touristique. La ville de Liège l’a bien compris avec la mise en place de son label Beer Lovers’ City.

Quelle est votre ambition ? Avez-vous des projets futurs pour le BAL ?

L’idée serait de pérenniser l’événement dans la durée et de créer, à l’image de Liège, un vrai réseau de partenaires dans la Métropole. C’est un beau vecteur pour valoriser un pan trop méconnu de notre patrimoine. De plus, il nous semble dommage de ne pas s’associer au renouveau actuel de l’image de la bière. Cela peut-être bénéfique pour tout le monde, que ce soit pour les institutions dans une démarche de softpower pour valoriser la région et la rendre attractive, pour les commerces au sens large via une opération qui dynamise leurs boutiques, ou pour les acteurs du monde brassicole, les brasseurs en tête en aidant à faire mieux connaître leurs produits et leur savoir-faire.

L’autre ambition pour le BAL, et nous y travaillons déjà, est d’inclure des partenaires institutionnels dans l’événement via des partenariats. Selon nous, et pour les raisons évoquées juste avant, ce serait tout à fait logique que la mairie, la métropole, la région ou encore le syndicat des brasseurs s’associent au BAL.

Bière et Brassage

Vous avez une belle diversité au niveau des événements !
Pouvez-vous nous parler des brasseries qui seront présentes Au Fût et à mesure pour l’événement « Rencontrez les brasseurs de demain » ?

Il s’agit de trois brasseries de la région qui vont se lancer ou qui se sont lancées il y a peu de temps. Hormis le fait que ce soit de nouvelles structures portées par le dynamisme de leurs jeunes créateurs, elles sont intéressantes dans le cadre du BAL car elles représentent un large panel de ce qu’il est possible de faire aujourd’hui au niveau des structures d’entreprises.

Le singe savantD’un côté, il y a deux projets urbains et innovants dans leur mise en place, puisque le projet porté par Tous Houblons, est un projet associatif (situé à Hellemmes dans la banlieue de Lille, dont l’inauguration a eu lieu le 26 mars dans le cadre du BAL) et le projet du Singe Savant, situé à Lille, est plutôt dans l’optique do it yourself, puisque les créateurs fabriquent la totalité de la brasserie eux-mêmes (le matériel aussi) avec derrière une volonté d’y coupler un fablab. Puis, la troisième brasserie, celle de la Barb du Hainaut, située dans le Valenciennois, résulte plus d’un projet de vie, car le brasseur s’est lancé suite à une reconversion professionnelle après avoir été restaurateur.

Au final, la soirée permettra d’avoir un aperçu de l’ensemble de ces modèles de brasseries, et partager avec les porteurs de projets sur leurs expériences, leurs ressentis et ce qui les anime dans leurs projets respectifs.

Vous organisez un concours de brassage amateur, êtes-vous vous-même brasseur amateur ?

Oui, mais avec des résultats disons… aléatoires. Nous avons fait plusieurs brassins, mais c’était plus pour nous amuser qu’autre chose. Ayant été juré pour le FIBA à Saint-Marie-Cappel, je peux vous dire que nous sommes assez loin du niveau de certains brasseurs « amateurs ».

Pour en revenir au concours que nous lançons, celui ou celle qui sera désigné(e) vainqueur gagnera le droit de brasser avec un brasseur pro dans ses installations, ce qui représente une belle opportunité pour un amateur de se faire plaisir et d’apprendre. A noter aussi que nous lançons un concours de photos, dont le but est de mettre en valeur le patrimoine lié à la bière (brasseries actuelles ou passées, houblonnières, etc.). Les clichés sélectionnés seront alors affichés dans les halls des principales gares de la région à l’automne prochain. Dans les deux cas, les modalités sont disponibles sur le site du BAL.

Et dernière petite question, en terme de bière, quel est votre dernier coup de cœur ?

C’est toujours un peu compliqué de détacher une bière en particulier, mais je sais que dans l’équipe on a parlé pas mal de L’Insolente, une ambrée de la brasserie alsacienne Blessing, de la Mannenfielde, une Saison des hollandais de Oedipus, et un truc ultra beer-geek, La Degustatoro – Saison Champêtre, un genre de sour avec du foin et de l’ortie dedans (si, si), des suisses de la Brasserie des Franches Montagnes.

Merci Beaucoup Charlie d’avoir répondu à nos questions, nous vous souhaitons beaucoup de succès pour cette première édition !

Le BAL -Bière à Lille

Quand ? En ce moment, du 26 mars au 2 avril 2017

Ou ? Dans la métropole lilloise : demandez le programme !
BAL Bière à lille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *